Frange ou pas Frange ?

Je t’aime moi non plus chère frange.

C’est l’été, on a envie de choses légères, d’un peu de nouveauté. Ou bien l’hiver et on se trouve un peu fatiguée. Mais pas envie de tout couper ! La frange s’impose comme le changement qui ne paraît pas trop engageant. On peut garder sa coupe, sa longueur.
Mais on se fait parfois avoir car en réalité une frange change autant de choses sur un visage qu’un escargot sans sa coquille. Lui se sent nu comme une limace, et nous poilue comme choubaka. Vraiment, c’est très particulier de se voir pour la première fois avec une frange !
Mais c’est comme ça, ça nous obsède. Alors on coupe ! C’est décidé !

Cette espèce capillaire très répandue crée aussi une sorte de schizophrénie capillaire assumée. On la veut. On la fait. On l’admire. On l’adore ! Elle nous défroisse, nous défatigue ! Et ces yeux ! Comme ils ressortent …Mais plaque les cheveux, quand même un peu !Et puis ça graisse, un jour sur deux ! Oh et ce vent qui la décoiffe. En fait non, je ne l’aime pas. Et non non non, je n’en veux plus. Bon mais maintenant il faut attendre. Oui c’est fichu ! À dans 6 mois jolie longueur !

Alors on la laisse repousser….Après une longue attente alimentée par de nombreuses barrettes, d’innombrables pschitt de laque et plusieurs litres de gel pour la faire tenir en arrière, on est enfin ravie de cette nouvelle longueur qui permet de faire une tresse, deux tresse, trois tresses, une couronne, une Dutch Braid, une Fishtail braid  croisée à une tresse à l’envers elle même croisée à une tresse collée ! Bref, le bonheur.

Pourtant c’est sur, on va replonger. Et rebelotte 1 an après ! Et ça jusqu’à …..

Je suis moi même dans cette relation en accordéon avec ma frange.
La première fois que je l’ai faite, j’avais 18 ans et j’étais blonde comme les blés, cheveux longs jusqu’à la poitrine. Elle me donnait un air bohème que j’aimais bien.
Je l’ai gardée quelque temps avant de m’en lasser. Je m’étais dit : » Je la laisse repousser ! plus jamais ça ! ».
Puis j’ai cédé plusieurs fois à l’appel de la frangipane pendant 10 ans.
Aujourd’hui, la voila de retour en force. Et je me demande comment j’ai pu m’en passer si longtemps…

Alors pourquoi ? Pourquoi la relation à cette frange est-elle si passionnelle ?

J’ai pris le temps d’analyser les moments de ma vie ou j’avais décidé de faire une frange (oui j’ai des passe temps passionnants).
Vous savez, on dit qu’à chaque nouvelle étape importante dans une vie, on change de coupe de cheveux. Ca se vérifie souvent après un mariage, une naissance.
Dans mon cas, j’ai voulu une frange pour la première fois lorsque j’ai pris mon indépendance en m’installant avec mon homme.
Puis, j’ai recommencé après la naissance de ma fille (j’aérais également passée du long au carré).

Cette fois c’est un peu différent. Ma frange n’accompagne pas un changement dans ma vie, mais un changement dans ma tête.
Comme beaucoup de femmes de 27-28 ans, j’ai soudainement envie de m’assumer en tant que Femme.
On réalise que 10 ans se sont écoulés entre nos 18 ans, l’adolescence et maintenant. Et oui 10 ans…

J’ai eu comme un électrochoc il y a quelques semaines. Non je ne suis pas seulement une fille, une femme. Je suis une Femme.
Et bizarrement, cette prise de conscience s’est caractérisée par une frange. Oui ma frange c’est elle qui m’accompagne dans chaque étape de ma vie de Femme. Certaines décident d’affirmer leur style vestimentaire, d’autres décident de se mettre au sport ou encore d’assumer leurs choix alimentaires.
Dans mon cas, c’est une histoire de moumoute.
Et cette moumoute justement, elle n’a rien de futile. Elle en dit long sur qui nous sommes. Et surtout, elle parle pour nous, elle est le reflet de nos vies, de notre état d’esprit.

Et que c’est bon d’être une femme libre ! Libre de nos choix, de sa crinière, cheveux au vent.

FRANGE-3

FRANGE-2

FRANGE-4

FRANGE

Après la parlote, l’instant coiffure (bah oui quand même!):
J’adore porter ma frange avec un effet décoiffé, pas trop sophistiqué. Pour réaliser cet effet wavy j’ai utilisé:

– Un curleur: Le Beach Curls Wand de la marque Diva. Dispo sur Amazon ! J’ai réalisé des ondulations très legeres en enroulant les mèches uniquement à partir de la mi longueur. Pour une effet lâche comme sur les photos et pas trop rebondi, enroulez vos cheveux dans un creux sur deux (vous comprendrez lorsque vous aurez vu la photo du fer ;)). Ainsi votre ondulation ne sera pas trop définie.

– Un spray à l’eau de mer: J’adore le Parlor qui dessèche moins les cheveux que beaucoup d’autres spray de ce type. Il s’agit d’une brume Hydratante au sel de mer. Dispo sur Birchbox ! Dans la version naturelle, il y a le Maître Iodé de Lush, qui sent bon la fleur d’oranger.

Et vous, schizophrénie capillaire ou pas ?

Share this post
  , , , , , , ,


16 thoughts on “Frange ou pas Frange ?

  1. Daphné, je profite de ce commentaire déjà pour te remercier pour le super boulot que tu fais sur ton blog, j’aime beaucoup ton univers mais aussi ta plume, très agréable à lire !! 🙂
    Question frange, pour ma part, quand j’étais plus jeune je rêvais d’en avoir une mais avec mes cheveux bien bouclés et mon visage rond j’avais trop peur de ressembler à un mouton qui a trop mangé… Du coup je n’ai jamais osé franchir le pas jusqu’à l’année dernière où j’ai rencontré une coiffeuse hyper sympa qui m’a dit que rien n’était impossible (et puis rien n’est irréversible non plus), qu’il suffisait de choisir 1 coupe adaptée et d’avoir les bons gestes et accessoires de coiffure ensuite à la maison. J’ai suivi ses conseils et je n’ai pas regretté ! Elle m’a fait 1 coupe que je trouve idéale pour ma nature et ma texture de cheveux ainsi qu’une frange que j’adore car elle me permet plein d’options : relevée façon petite banane rock / parfaitement lissée (j’ai choisi 1 mini lisseur de chez Trendyliss juste pour ma frange : http://goo.gl/MLD1Hl il est tip top !) / un peu wavy mais « sage » si je la plaque avec une barrette pendant la nuit / relevée dans un chignon bun haut / retenue avec un headband… bref les possibilités sont multiples et je trouve qu’au final ça me va plutôt bien (même mon mari a adoré !!)
    Quoi qu’il en soit, toi tu es sublime !

  2. Je suis en plein dedans depuis plusieurs semaines (ou mois ? Je ne sais plus !) et c’est exactement comme dans ton récit ! J’ai envie de couper, de changer complètement mais pour l’avoir fait souvent plus jeune, je sais que je peux regretter et que l’attente est longue pour laisser repousser la masse ! Alors je me dis que la frange est une bonne alternative. Je sais aussi que j’ai envie de changer de tête quand je ne vais pas bien et ce n’est pas toujours une bonne idée car finalement je me rends compte que ce n’est pas de ça dont j’avais besoin. En ce moment je sors d’un passage difficile et évidemment l’envie est revenue. Ceci dit, j’y pense depuis tellement longtemps que j’ai l’impression que tant que je ne l’aurais pas fait ça obsédera ! Quand je te dis que je suis moi aussi schizophrène ! Ce qui me retient en partie aussi c’est la difficulté à trouver une coupe courte, féminine, moderne et facile à coiffer (et qui m’aille, bien entendu) sachant que j’ai les cheveux ondulés. Du coup j’ai un peu peur de confier ma tête au coiffeur et je me dis que la frange est moins risquée… En tout cas merci pour cet article car il m’a fait rire !

  3. Un question qui revient très souvent : frange ou pas frange ? Bref j’aime ma frange même si elle n’est pas facile à dompter (un peu comme moi) vu mon métier pas de mèche qui tombe dans les yeux c’est mieux. J’ai pris rendez-vous cette après-midi chez ma coiffeuse j’ai craqué ça sera frange 🙂

  4. Super article ! En ce qui me concerne même si j’adore la frange j’ai dû me résoudre à y renoncer pour cause de gros épis pile au milieu de mon implantation 🙁 mais ça ne m’empêche pas d’être aussi une schizophrène capillaire cheveux longs/cheveux courts ! Je laisse pousser pousser pousser et puis je coupe court en me disant : vive la féminité et le caractère de ma coupe garçonne/pixies.. Et inévitablement au bout de quelques mois me revoilà en mini raiponce car les cheveux longs c’est quand même super chouettes pour les coiffures, les cheveux au vent l’été.. ah ah ah ! En tout cas cette coiffure te va à ravir !

  5. Merci Daphné pour cet article !!!!! J’hésite à sauter le pas pour cette frange qui me tente de plus en plus !!!! Petite j’en avais une, assez fine ; mon coiffeur n’est pas trop partant car j’ai un petit front, mais j’aimerais changer un peu tout en gardant ma longueur…. Et toi que me conseilles tu ???
    Et merci encore pour tes superbes coiffures, je m’amuse beaucoup à les réaliser!!!!

  6. Bonjour Daphné !
    J’ai quelques petites questions concernant la frange : comment fais tu pour la dompter sans la graisser ? Et as tu une technique pour éviter de la laver tout les 2 jours…?
    Merci d’avance pour ton retour !
    Des bisous

  7. Moi, j’ai eu l’impression d’être enfin moi-même lorsque j’ai franchi le pas, il y a 8 ans. Et depuis, jamais je n’ai remis en question ce choix capillaire (alors que je suis capable de passer de très long à un carré très court, donc ce n’est pas par terreur du changement chevelesque). Ma frange se met en place toute seule depuis le début, ce que je prend pour un signe!
    Bizarrement, pour moi, c’est l’inverse de ce que tu décris : j’avais une frange enfant, jusqu’au collège, et c’est lorsque j’ai pris mon indépendance en m’installant seule (après avoir quitté mon premier copain, qui refusait que je me fasse une frange!), que j’ai sauté le pas. Comme si, en même temps que de grandir d’un seul coup, j’avais aussi besoin tout de même de me rassurer par un petit quelque chose de mon enfance…
    Et puis, stylistiquement parlant, je trouve que la frange, c’est génial : même si c’est pas non plus la coupe la plus originale du monde, je ne connais personne qui en ait une dans mon entourage (je parle d’une vraie frange à la jane birkin, bien droite et raide, pas d’une méchouille en travers du front). Donc, même quand je suis habillée avec un jean et un t-shirt, j’ai l’impression que ma franginette me singularise un peu! Quand en plus c’est validé par une déesse telle que toi…!
    Voilà voilà… Ca fait bien longtemps que je suis ton blog, mais je ne crois pas avoir souvent écrit: devant un sujet tellement vital, je ne pouvais que réagir! 🙂

  8. J adore ton blog article très intéressant je te suit régulièrement sur instagram.
    Je t’ai decouvert depuis peu car je ne sais plus quoi faire avec mes cheveux épais et plat à la fois je n arrive plus à me coiffer.
    J ai tenté un boucleur conique mais bof pas convaincue et là le boucleur dont tu parles à l’air bien.
    Je viens de recevoir la mousse végétale de René furterer faut que je teste.

    A bientôt

  9. Ahhh la frange … j’ai la même histoire que toi … Petite je l’avais toujours, j’ai eu ma période « rebelle » à l’adolescence en l’a laissant pousser, puis je suis revenue à moi-même (ouhaaa mon front = piste d’atterrissage ) pour retourner vers la frange, jusqu’à aujourd’hui (25ans), où finalement, je l’a laisser repousser, avec tous ces gens qui me disent que je suis jolie aussi avec le visage dégagée et par envie de changement! Enfin bon, la période de repousse c’est pas le top, j’ai tenté plusieurs fois puis céder … Et là quand je vois tu l’as recoupée et être toute jolie comme ça, ca me donne des envies de ciseaux, mais je tiens bon quand même … Il faut une bonne fois pour toute que je vois comment c’est sans frange…
    Mais de toi à moi, je sais que ça ne sera qu’un temps car au final, je l’aime cette frange. Ce sera toujours mon choix final ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.